Sport News

L’AJSB au 6e congrès de l’AIPS Afrique à Accra

Du 3 au 6 avril 2019, la capitale ghanéenne abrite le congrès de l’Association Internationale de la Presse Sportive (AIPS/Afrique). Le Burundi est au rendez-vous.

Par Thierry Niyungeko

Membre du bureau de l’AIPS Afrique, la présidente de l’Association des Journalistes des Sports du Burundi a répondu à cette assemblée qui réunit les responsables des journalistes sportifs du continent. D’Accra où se déroule la rencontre, Mme Liliane Nshimirimana nous fait un bel écho. Les activités ont débuté, le 3 Avril 2019, par la réunion du Comité Exécutif. Le lendemain, on a procédé à l’ouverture solennelle du congrès par le Ministre Ghanéen des Sports M. Isaac Kwame Asiamah qui a salué le travail de la presse sportive en général.

Parmi les orateurs du jour, le président des “Sports Associations Writers of Ghana (SWAG) a souhaité la bienvenue à tous les participants qu’il a promis une bonne hospitalité au pays de Kwameh Nkrumah. Le président de l’AIPS Afrique Obi Mitchell et sa vice-présidente Evelyn Watta ont également salué le travail des médias sportifs tout en rappelant qu’ils font face au grand défi qui est la corruption. Mme Watta a saisi cette occasion pour annoncer la compétition AIPS Awards qui primera les meilleures productions sportives. Dans son allocution, elle a souhaité la participation massive des journalistes africains.  Pour rappel, un confrère Burundais Ayuba Bigirimana de la Radio Nationale s’est dernièrement classé parmi les 20 meilleurs au niveau mondial.

La carte AIPS au centre des débats

Au cœur des débats de ce congrès, la détention de la carte de membre AIPS. Il a été constaté qu’en Afrique les détenteurs de cette carte restent minoritaires. Au Burundi 18 journalistes détiennent pour le moment cette carte.

Vue partielle des participants au 6e congrès de l’AIPS Afrique qui a vu la présence de l’AJSB.

“En Afrique, cette carte n’est pas considérée au moment où en Europe le détenteur ne rencontre aucune difficulté” a déclaré un des participants au congrès.

Parmi les recommandations, il a été suggéré que le Président de l’AIPS Afrique approche les instances de la CAF pour rappeler l’importance de cette carte.

Aux associations nationales, il a été exhorté de sensibiliser leurs membres à chercher la carte AIPS car on ne peut pas dire qu’on est membre alors qu’on n’est pas légalement affilié. Des pays qui ne s’acquittent pas de leurs cotisations perdent automatiquement le droit de vote lors des congrès. Pour le cas du Burundi l’AJSB est ordre, s’est acquittée de toutes ses cotisations et n’a aucune dette envers l’AIPS.

L’inclusivité  des femmes dans le domaine du journalisme sportif a retenu l’attention des congressistes. Il a été demandé aux présidents des associations d’encourager les femmes qui veulent intégrer le journalisme sportif.