Football

Papy Faty repose enfin dans sa dernière demeure

15 jours après son décès inopiné au royaume d’Eswatini, la dépouille du talentueux médiateur des Intamba Papy Faty a été rapatriée à l’aéroport international de Bujumbura ce 9 mai, où nombreux supporters l’attendaient pour saluer la mémoire de l’illustre disparu.

Par Thierry Niyungeko

L’attente aura été longue pour les fans de la sélection nationale qui veulent accompagner vers sa dernière demeure l’illustre soldat disparu sur le champ de bataille. Décédé le jeudi noir du 25 avril 2019 au royaume d’Eswatini où il poursuivait sa carrière professionnelle au sein de Malanti Chiefs, les restes de l’international Papy Faty sont arrivés sur Bujumbura en début d’après-midi du 9 avril 2019. Après un vibrant hommage lui rendu par nombreux supporters des Intamba mu Rugamba dans les enceintes de l’aéroport de Bujumbura, le très long cortège funèbre a pris la direction de Kira hospital, un luxueux établissement dans lequel le corps a été logé dans la morgue pour attendre l’enterrement du lendemain.

Des personnalités comme Mme Lydia Nsekera, présidente du Comité National Olympique (CNO) ainsi que des responsables de la FFB ont tenu à faire le déplacement pour saluer le vaillant joueur qui s’en va juste après la qualification historique de la sélection burundaise à la CAN 2019 en Egypte. Sa famille notamment sa mère, sa femme ainsi que sa fille étaient présentes, dignes dans la douleur.

Bio express

Né le 18 Septembre 1990 dans la municipalité de Bujumbura en zone Kinama, Papy Faty débute sa carrière footballistique à 11 ans au club Maniema de Kinama avant de rejoindre Inter Star en 2002. Progressivement, le jeune homme suivra une formation assidue avec de remarquables prestations qui l’ouvriront, en 2008, les portes de Trabzonsport de la Turquie où il s’est engagé avant son transfert vers Maastricht pour une année en Hollande. Revenu sur le continent noir en 2011, Papy Faty a signé pour le club APR du Rwanda voisin mais n’y a pas tardé puisqu’il sera courtisé, une année après, par Bidvest University d’Afrique du Sud où il évoluera pendant 6 longues années. Après une pause médicale due à une insuffisance cardiaque, le mordu du ballon rond se trouva un club au royaume d’Eswatini pour un contrat de six mois. Juste après trois mois de bons services chez les Malanti Chiefs, l’international Papy s’éteint à l’âge de 28 ans.

Une série de correspondances rendant hommage au médiateur de la sélection nationale notamment celle de Gianni Infantino, président de la FIFA en personne, celle de la CAF, de la FFB ainsi que bien d’autres institutions sportives ont été successivement publiées en l’honneur de Papy Faty.