Basketball

Un niveau à relever pour les enfants encadrés par Bujumbura Basketball Academy

Par Thierry Niyungeko

La deuxième journée du tournoi des Lumières organisé par l’académie de Basketball de Bujumbura (BBA en sigle) s’est poursuivie le week-end dernier avec 4 écoles représentées dans la catégorie Filles ainsi que 4 autres qui ont aligné leurs équipes des Garçons.

Appuyée par l’Ambassade de France au Burundi dans le cadre du Projet JESICS pour les jeunes scolaires moins de 15 ans, cette initiative se poursuit avec 8 écoles secondaires comme lors de la première journée. Avec l’encadrement des enfants en milieux scolaires, une véritable pépinière est en train d’être entretenue pour assurer un bel avenir du Basketball burundais. Surtout que cette tranche d’âge n’a pas de chances pour livrer des compétitions faute de structures appropriées au sein des clubs qui devraient les entraîner. Suivant son calendrier qui prendra fin au mois de Mai 2020, BBA compte toucher grâce à son financement, nombreux jeunes lycéens de Bujumbura dans son programme qui promeut la Jeunesse, les Sports, l’Inclusion et Cohésion Social.

Pour cette deuxième journée, 4 matches de la catégorie masculine et 4 rencontres féminines ont été livrées sur les deux terrains du lycée Scheppers de Nyakabiga. Parmi ces dernières, les filles du lycée de la Convivialité se sont illustrées en faiblesse puisqu’elles n’ont réussi à marquer le moindre point en deux matches face à leurs rivales du lycée de la Dignité et celles de l’Ecole Internationale de Bujumbura (EIB). Maîtrisant le ballon orange avec de dribbles parfois humiliants les adversaires, l’équipe de l’EIB a remporté ensuite sa rencontre face à celle du lycée municipal de Musaga avec la plus grande différence de points (15) pour la deuxième journée chez les filles.

Côté Garçons, le lycée Vugizo a battu l’école Arche de la Connaissance avant de s’incliner face au lycée municipal de Ngagara. Ce dernier a remporté l’autre match qui l’a opposé au Discovery School réalisant une performance sans faute avec la plus grande différence de points (16) chez les garçons. Le match qui a été équilibré est celui qui a opposé l’Arche de la Connaissance et Discovery School puisque les deux établissements se sont séparés avec une différence d’un seul petit point.

Relever le niveau de jeu

Le niveau de jeu reste à améliorer puisque des faiblesses se manifestent sur le terrain pour la plupart des écoles qui participent au tournoi. Il suffit de voir les résultats des matchs et les écarts sur les scores pour s’en rendre compte. « Certains établissements scolaires ont été battus sans marquer le moindre point et cela nous montre qu’il y a des efforts à fournir pour relever la qualité du jeu », constate Aloys Hatungimana, directeur technique national de Bujumbura Basketball Academy.

Chez les filles, le DTN trouve de talentueuses joueuses dans la seule équipe qui représente l’Ecole Internationale de Bujumbura et côté Garçons, les enfants du lycée Vugizo et ceux du lycée municipal de Ngagara dit « Mungara » s’expriment très bien sur le terrain. Avec l’exécution de ce projet, les encadreurs sportifs suggèrent aux clubs qui participent au championnat national de Basketball d’effectuer une bonne détection au sein de ces écoles pour injecter du sang nouveau qui renforcera leurs effectifs.

Un cadre d’expression pour les jeunes talents

Satisfait des performances de son équipe qui a remporté toutes les rencontres de cette deuxième journée, le directeur du lycée municipal de Ngagara Apollinaire Ndayimirije promet de continuer à bien encadrer ses élèves. « Nous voulons que ces jeunes talentueux aillent plus loin dans ce projet et pourquoi pas remporter la grande finale de ce tournoi Lumière », souhaite-t-il, très optimiste. Disposant d’une bonne équipe depuis longtemps, le directeur félicite les encadreurs sportifs de son lycée qui ont fait une bonne détection de jeunes joueurs qui vont assurer la relève de leurs grands camarades dont la plupart se trouve maintenant en terminale. Réputé pour ses manifestations culturelles qui drainent un large public à chaque fin d’année scolaire, le lycée « Mungara » entend promouvoir les talents des jeunes sur tous les points de vue. « En plus de notre principal mission de dispenser le Savoir à nos élèves, nous comptons offrir un cadre idéal à chacun de s’exprimer là où il dispose beaucoup de talents », explique le directeur Ndayimirije.

Les joueuses du Lycée de la Dignité posent à l’occasion de cette deuxième journée

Comme la période des examens approche, le capitaine du Lycée Vugizo Carl Dusabe a suggéré aux encadreurs sportifs de son établissement de réorganiser les horaires des entraînements afin que ses coéquipiers puissent bien se préparer pour une bonne réussite scolaire.