Karaté

La cohésion sociale et l’inclusion réussies à travers le karaté

Par Thierry Niyungeko

Appuyée par l’ambassade de France au Burundi, la Fédération Burundaise du Karaté (Febuka) a clôturé le championnat national senior de l’édition 2020, le week-end du 18-19 Juillet 2020.

Sous le thème de cohésion sociale et Inclusion, des clubs issus des 16 provinces sur 18 que compte le Burundi ont pu bénéficier de ce projet qui rentre dans le cadre du développement de cette discipline des arts martiaux au Burundi. L’actuel comité exécutif de la Febuka en a fait son cheval de bataille. Afin d’y parvenir, trois aspects ont été pris en compte dans le cadre de ce projet. Il s’agit de la formation des entraîneurs, formations des arbitres ainsi que le renforcement des capacités des gestionnaires des clubs.

Le financement de l’ambassade de France à travers son initiative Jeunesse, Sports, Inclusion et Cohésion Sociale (JESICS) a été utilisé dans ces trois volets et les résultats montrent une réussite totale. « Grâce à l’exécution de ce projet, la fédération dispose désormais de plusieurs coaches, arbitres et gestionnaires des clubs bien formés pour mener nos activités au bon port », s’enchante Christophe Nkurunziza, président de la Febuka.

Un objectif atteint

Afin d’atteindre la cohésion sociale et l’inclusion visées par les organisateurs de ce championnat qui vient clôturer le projet, les initiateurs ont compris qu’ils doivent impliquer la masse. C’est ainsi qu’ils ont organisé des formations qui ont touché plusieurs clubs dans 16 provinces, une première dans l’histoire de la fédération. Vu les moments passés ensemble en partageant tout, les participants ont fait preuve d’un sens de cohésion sociale qu’ils vont inculquer aux membres de leurs clubs. Côté inclusion, vue la place des filles en nette croissance dans toutes les activités, le président de la Febuka se targue de l’avoir réussi. Plusieurs filles adhèrent aux clubs parce qu’elles trouvent des coaches et des arbitres en qui elles se reconnaissent.

Le niveau en hausse

Depuis 1998 où s’est tenu le premier championnat national, c’est cette édition qui vient de mettre aux prises plusieurs clubs en provenance de tous les coins du pays. Grâce aux moyens de ce projet. Le niveau des pratiquants en hausse justifie cette large participation. Gilbert Havugimpundu, entraîneur de l’équipe nationale du Karaté et point focal de ce projet explique qu’avant les organisateurs des championnats invitaient tous les clubs mais s’absentaient parce que la plupart avait un faible niveau. Avec les améliorations apportées par l’exécution de ce projet, les clubs même ceux de l’intérieur du pays forment des athlètes confiants en eux-mêmes pour rivaliser avec ceux de Bujumbura.

Avec ce projet financé par l’ambassade de France, le nombre des participants au championnat national s’est accru surtout chez les filles. Vu l’effectif de clubs participants qui s’est augmenté, les compétitions auraient pris beaucoup de temps mais avec plusieurs arbitres formés, on a gagné du temps avec des combats qui se déroulaient simultanément. Des disputes entre les coaches qui faisaient perdre du temps ne se posent plus puisqu’un grand expert Sensei Farid est venu les former dans le cadre de ce projet.

Parmi les défis à relever, la Fédération Burundaise du Karaté devra maintenir le cap atteint lors des prochaines éditions sans financement. Sur ce point, le président Christophe Nkurunziza se veut optimiste puisque les responsables des clubs ont été renforcés en capacités pour monter des projets et mieux les gérer. En outre, des coaches et des arbitres ont été formés pour rehausser la qualité de jeu et des compétitions.

Deux filles s’affrontent lors d’une séance de Koumite (combat)

Voici le classement de cette édition :

Individuelles Katas Dames :

1e  Alice Sifa :

2e Annie Noella Ninziza

3e Quintine Kaze

Individuels Katas Hommes :

1er Hervee Ntiruseseka

2e Brillant Mukeshimana

3e Ally Ayubue et Cedric

Équipes Katas Dames :

1e Anaconda

2e Rukinzo

3e Messager et Lumiere

Équipes Katas Hommes :

1e Intwari

2e Puma

3e Tiger et Mamaru A

Individuelles Koumite Dames :

1e Rehema

2e Chancelline

3e Alice Sifa Ishimwe et Belyse sinzoyiheba

Individuels Kumite Hommes :

Catégorie des moins de 60 Kg :

1e Elvis Terimbere

2e Pasteur sabushimike

3e Audry Nduwayezu et Armel

Moins de 67 Kg:

1e Fiston Irakoze

2e Evrard Ininahazwe

3e Egide Hakizimana et Selemani

Moins de 75 Kg:

1e Hamilton Haziyo

2e Adrien

3e Fiacre Gateretse et Egide

Moins de 84 Kg :

1e Joe Dassin Iracanye

2e Adrien

3e Thierry Iteriteka et Olivier Bakinabazi

PLUS DE 84 Kg:

1e Jérémie

2e Aimable

Classement par equipes :

Koumite Dames :

1e Rukinzo

2e Le Messager

Koumite Hommes :

1e Zanshin

2e Puma

3e Tiger B et La Victoire

 

 

 

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

 

 

 

биткоин-миксер

лучший биткоин миксер

как очистить крипту