Football

L’Italie et ses tireurs d’élite…..en finale!

Par Louis Ruzoviyo

Un jeu d’énigme!

a ) Mon premier est…

”avant-centre”.

-C’ est Lorenzo Insigne.

L’enfant chéri de Naples dit ” El magnifico” pour son jeu raffiné; sa missile lointaine laissa le célèbre portier belge Courtois pantois, á l’issue d’une irrésistible course effrénée, déboussolant á lui tout seul toute la Belgique malgré toutes ses stars données favorites pour la compétition. Ce sont De Bryne, Hazard, Lukaku, un véritable rouleau compresseur. Tant il emporte tout sur son passage sur le terrain!

Il réduisait le score (2-1), épargnant aux Diables Rouges belges une sanction plus lourde.

  1. b) Mon second est …

”Ailier- droit”.

– Federico Chiesa.

Des incursions rapides et vicieuses, c’est formidable ce Chiesa!

Son splendide but enroulé enclenchait la résistance italienne malgré une domination espagnole au milieu du terrain, en demi-finale. Soyons complet en citant quelques  autres ” combattants, les Locatelli, Barella, Verrati, Ciro.

  1. C) Mon troisième est ….

”Milieu de terrain”.

Jorge Luiz dit Jorginho,

Italo- brésilien.

Le gardien espagnol Simon se souviendra longtemps de ce dernier tir au but synonyme  de la qualification italienne pour la finale. C’est une œuvre signée Jorginho, un ” panenka” : geste technique en douceur du tireur permettant d’envoyer le gardien dans le sens opposé du ballon logeant dans les filets !

Le dernier en date est la réalisation de Zidane en finale de la coupe du monde perdue devant l’Italie en 2006.

  1. D) Mon tout est ….

L’Italie: Squadra Azzurra!

Une équipe solidaire et technique.

Telle est la ” Squadra Azzurra”, une équipe imprégnée d’une culture de combat sur le terrain. Le capitaine défenseur Chiellini n’en démord pas. Il y a de l’énergie á revendre á la mafia italienne !

L’on se rappelle du système défensif á outrance préconisé par les Italiens par le passé: ” Catenaccio” (cadenas).

Forza Italia!