Athlétisme

Eloge: Victoire à Eugene! Oregon (USA)

Suite à la dernière performance de Francine Niyonsaba, notre confrere Louis Ruzoviyo résidant en Suède a rédigé ce billet que nous publions sur notre site Web.

Par Louis Ruzoviyo

Francine Niyonsaba

J’étais sûr que tu reviendras, médaille au cou!

Les «amoureux » de l’Etoile de l’Est-Burundi étaient «aux anges» ce Samedi, quand ils ont vu leur idole Francine Niyonsaba sur le podium, s’agrégeant la meilleure performance de l’année sur 2 miles !

Deux des plus célèbres athlètes féminines du moment ont explosé, tombant sous les «feux » de l’étoile filante de l’Est-Burundi. Sur cette distance, elles se sont égarées. Francine y est irrésistible, tel un poisson dans l’eau ! On l’a vu sur nos ”écrans”. Elle s’est imposée avec aisance insolente et déconcertante. ”I was really glad to be here because I feel at home”. C’est comme j’étais chez moi, avait-elle dit.

Sous l’éteignoir, malgré le lièvre á son aide, citons avant tout la Kenyane Hellen Obiri, connue sur 500 m, médaillée d’or et d’argent Olympique aux JO de Londres (2012) et Rio (2016). Elle fut également double champion du monde á Londres (2017) et Doha (2019), sacrée athlète de l’année au Kenya en 2017. L’autre star déboussolée est l’éthiopienne Gidey, la même qui avait devancée Francine au Japon et gagner la médaille de bronze! Elle était vice-championne du monde du 10.000 m en 2019 á Doha.

Francine, j’étais sûr que tu reviendras, une étoile Est- Burundi ne s’éteint point pour cause de testostérone! Elle brille, illumine le Burundi et le monde.

– Je savais que tu reviendras. L’énergie, l’audace, la puissance de travail sont tes points forts.

Et tu reviens hardie, si fière et conquérante, dans tes chaussures volantes de l’Est, vêtue de short de lin et de limbes !

Par pensée, ton nom est peint en rouge-vert-blanc sur  le Mont Birime!

-Cette médaille de bronze, au Japon, qui t’était destinée sur 5000 m et que l’Olympe t’as refusée, oublie !

Tiens la, en ”chocolat”, (5ème place), acquise sur 10 000 m!

Elle présage d’autres, plus brillantes, la preuve en est Eugene, aux USA!

– Ne perds pas ta sérénité, en cas d’obstacles. Ces Olympiades est une occasion de remobilisation et d’introspection pour le sport national, en vue de Paris (2024) et Los Angeles (2028).

Toi, notre reine, dévoreuse d’espaces et parée d’argent depuis Rio (2016), le Burundi a de quoi compter d’emblée, des médailles, dans son coffre!

De ma part, journaliste, sous l’Étoile de l’Est- Burundi, mes gros yeux éblouis, sont inhibés, imbibés des étoiles!