Brève

Mort de Thierry Niyungeko, journaliste des sports

Par Liliane Nshimirimana

Le journaliste des Sports Thierry NIYUNGEKO est mort à l’âge de 44 ans ce jeudi 14 avril 2022 suite à une courte maladie. Ancien Secrétaire Général de l’Association des Journalistes des Sports (2017-2021), Thierry Niyungeko avait fait ses études primaires à Kankima et à Tora. Après avoir réussi le concours national, il a poursuivi ses études du cycle inférieur au Lycée Scheppers de Nyakabiga. Puis, il a ensuite été orienté pour continuer les études du cycle supérieur dans la section des Lettres Modernes au Lycée du Saint Esprit et enfin il a obtenu son diplôme des humanités Générales au Lycée de l’amitié dit Saint Albert.

Feu Thierry Niyungeko a aussi fait les cours avancés en management du sport organisé par le Comité National Olympique en 2018 et a obtenu un diplôme.

Sa carrière professionnelle

Thierry NIYUNGEKO a travaillé au Journal IWACU en qualité de journaliste-photographe depuis sa création où il était affecté aux rubriques de sport et culture.

Après, il a aussi travaillé à la Fédération de Football du Burundi (FFB) en alimentant son site web autres plates-formes de la FFB. Il a beaucoup servi l’Association des Journalistes des Sports du Burundi en tant que gestionnaire de son site web et ses réseaux sociaux.

Thierry NIYUNGEKO travaillait comme journaliste-consultant au Comité National Olympique du Burundi et alimentait le site web de l’Association des Journalistes des Sports du Burundi.

Sa vie sociale

Feu Thierry NIYUNGEKO était un homme de paix et de Fair Play comme l’ont témoigné ses confrères et amis. «Thierry ne voulait pas des conflits avec les gens et s’il advient qu’il y ait un conflit qui l’opposait à une personne, il faisait tout pour le résoudre et ne voulait qu’il y ait des traces de haine », a dit Eric Nsengiyumva un des amis de Thierry.

Selon Clovis Siboniyo un de ses compagnons, Thierry était un homme qui prônait la paix et la tolérance à travers ses dires et ses actes. « Il aimait dire orogie pour dire original ce qui signifie pour Thierry que tout vient de Dieu, il ne faut pas se désespérer même si on traverse des moments difficiles, Dieu est au contrôle » a martelé Clovis Siboniyo.

Au moment où certaines personnes voulaient lui coller les étiquettes d’ethnies, Thierry disait à haute voix moi je ne suis ni Tutsi, ni Hutu ni Twa mais je suis rasta.

Thierry NIYUNGEKO laisse derrière lui deux enfants.

L’Association des Journalistes des Sports du Burundi souhaite à Thierry NIYUNGEKO un repos éternel.

 

 

 

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

 

 

 

биткоин-миксер

лучший биткоин миксер

как очистить крипту