AthlétismeFootball

Doha 2022: Ligue de diamant 3000 m

Duel des «étoiles »:Francine et Kipyegon.

Par Louis Ruzoviyo

C’est un duel vertigineux auquel l’on a assisté, entre l’étoile filante du Burundi, en l’occurence, Francine Niyonsaba et l’étoile du «Great Rift Valley» Kenya, Faith Kipyegon.

C’est à dire des titres à faire valoir, ce jour- là, de part et d’autre. Sur scène, l’on avait  notre Francine «nationale », auréolée de son titre: Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Burundi, sous les auspices de notre brillant Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération au Développement, Albert Shingiro.

Sportivement, l’étincelante Francine est médaillée d’argent aux JO de Rio sur 800 m (2016), championne du monde, rappelons-nous, sur 2000 m; titre confirmé à Zaghreb l’année dernière.

Face à elle, s’alignaient ainsi deux redoutables championnes du «fond». Il est à citer Chepkoech, spécialiste du 3000 m steeple, victorieuse au championnat du monde, précisément à Doha, en 2019. Je reviens  sur Faith Kipyegon double championne olympique sur 1500 m à Rio (2016) et (2021) à Tokyo. C’est cette dernière qui fut à battre d’urgence, reléguée à la seconde place.

Kipyegon, ce n’est pas pour n’avoir pas essayer damner le pion à notre Ambassadeur extraordinaire, Francine.

Tenez:

La course démarre sur de bonnes bases, illuminée par l’étincelante Francine qui prend les devants ! L’on voit parfois chepkoech s’intercarrer, pour question de faux rythme. Elle attend que sa compatriote, Kipyegon place la dernière escapade.

Mais la grande Francine veille aux grains. Sa tactique est la même, à savoir, restez soi-même et imposer son propre rythme. C’est la stratégie qui avait permis à Vénuste Niyongabo de rafler l’unique médaille d’or olympique remportée par le Burundi devant le Kenya et le Maroc, sur 5000 m, voici 25 ans à Atlanta, ville américaine riche d’histoire !

Doha 2022, dans cette ligue de diamant au prix d’or, la kenyane tente une échappée solitaire mais le coude à coude éblouissant est de courte durée. C‘ est alors que l’étoile du Burundi déploie une envolée rasante, coiffant Kipyegon sur le fil !

L’écart est d’une seconde tandis que Jessica l’australienne s’octroie la 3ème place inespérée !

Mais où est passée Chepkoech, l’éclaireuse kenyane annoncée au départ ? S’est-elle trompée de piste à nouveau comme aux mondiaux de Londres (2017) alors qu’elle menait la course?

A Doha, elle a laissé filer de plein gré les deux premières, dans l’espoir de voir sa dauphine Kipyegon gagner, en vain, (classée 2ème); tombant de son côté à l’avant dernière place peu honorable (11ème ), pour une championne de son rang!

C’est élogieux, le succès de notre Ambassadeur Francine, l’icône sportive du Burundi. Elle signe la première victoire de la saison sur épreuve ouvrant la compétition de ligue de diamant de l’année!

De tout cœur avec elle, ce vendredi à Birmingham, face à d’autres Kenyanes qui s’y frottent !

Gageons que notre étoile choira sur ses rivales avec succès, en toute lumière !

La kenyane Faith Kipyegon

 

 

 

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

 

 

 

биткоин-миксер

лучший биткоин миксер

как очистить крипту