Athlétisme

L’étoile Niyonsaba, plus pure et plus brillante !

Retour triomphal …..       à Eugene (USA)

Par Louis Ruzoviyo

Ligue de diamant 2022, l’étoile filante du Burundi, plus pure et plus brillante a signé son retour triomphal au « Hayward fiield », l’arène sportive du Dakota qui porte réellement bonheur à notre Ambassadeur Francine Niyonsaba.

C’est bien là où elle avait sonné la reconquête du succès dans les courses de fond, privée de sa course de prédilection quelques temps auparavant, le 800 m qui l’avait mené au podium aux J O de Rio, médaillée d’argent aux (2016)

C’est ainsi qu’à Eugene (Dakota), le passage sur d’autres distances plus longues exigées, paraissait  sombre. De surcroît, deux grandes championnes du moment se dressaient devant elle. Ce sont d’ une part l’éthiopienne Gidey détentrice du record du monde sur 5000 m, 10000 m et le demi-marathon. S’ elle s’ était hissée sur le podium aux JO de Tokyo sur 10000 m (3ème), devançant Niyonsaba (5ème), il est fort à parier que l’ éthiopienne veillera à ne plus braver de front notre ambassadeur dans les mêmes courses car son constat est irréversible: elle n’ y peut rien. À Doha, cette année, elle s’est encore inclinée sur 5000 m devant la Murundikazi. L’autre rivale, qui  était aussi difficile à battre, ayant étant  au podium, du 800 m au 5000 m, dans sa carrière, était la kenyane Obiri. Un point d’orgue c’est sa médaille d’’argent sur 5000 m aux JO de Tokyo au moment où notre ambassadeur était disqualifiée. Obiri se mesurait de nouveau, dans la suite à notre étoile Francine, sans succès, classée 2ème  au décompte final, ligue de diamant; le trophée revenant à la championne du Burundi à Zurich 2021.

Cette performance, on y revient et on en reparlera, tant cette reconversion gagnante est unique dans  l’histoire de l’athlétisme de haute compétition. Cette année, 2022, à Eugene, le décor s’avérait différent.

Il apparaît que l’épreuve « Prefonfaine Classic » à Eugene comptait sur l’éclosion de jeunes ex championnes du monde junior (2 miles), afin de pimenter la course. C’est ainsi que l’on avait la kenyane primée en 2018 et l’éthiopienne Mizan sacrée au Kenya 2021.

Rien n’y fit car l’étoile du Burundi écrasait la course avec un sprint final céleste et solitaire !

Les deux novices se montraient bien tendres face à l’expérience de l’étoile du Burundi. Elle signait le deuxième meilleur temps de l’histoire (8 min 59 sec 08) après celui de l’éthiopienne Meseret réalisé en 2007 (8 min 58 sec 58)

En Juillet prochain, c’est le retour à Eugene, au championnat du monde d’athlétisme. USA accueille en effet pour la première fois cette compétition. La course du 5000 m sent déjà la « poudre »; 2 miles est non prévu. On verrait ce jour-là, l’Ambassadeur Niyonsaba face aux deux chevronnées Éthiopiennes qu’ elle connaît bien, pour les avoir déjà explosé. Ce sont les mêmes Gidey et Taye. On voit que la première a épinglé le record du monde à Birmingham en l’absence de l’étoile du Burundi tandis que la seconde a pris sa revanche sur Gidey en prenant la première place sur 5000 m à Eugene, au moment où notre ambassadeur s’illustrait sur 2 miles.

Elles sont averties:

Eugene, ville du Dakota

C’est la ville de NIKE mais aussi la ville de l’étoile filante: Niyonsaba !

«I feel good here » avait -elle confirmé !

 

 

 

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

ссылка

 

 

 

биткоин-миксер

лучший биткоин миксер

как очистить крипту